dimanche 1 juillet 2018

Guillaume Fouquet // modernité vernaculaire



Rouen devient la ville de la Reconstruction. À ne pas manquer cet été, dans la galerie de notre ami Guillaume Fouquet, une exposition très complète sur le mobilier de la Reconstruction, croisée avec les céramiques de Jacques Blin. On y découvre des pièces rares et intéressantes, peu visible en Province : sont à l'honneur tous les décorateurs marquants de cette période, avec René Gabriel, Marcel Gascoin, Roger Landault, Pierre Cruège, Jacques Hitier, etc.

Guillaume Fouquet parle à leur sujet de "modernité vernaculaire" : Oui !

Le rapprochement est excellent. Il existe bien une scission au milieu du XXème siècle. Outre-Atlantique, la fuite des créateurs du Bauhaus face à l'oppression nazie induit une modernité volontairement déracinée, traumatisée dans sa relation au territoire, cherchant plus que jamais un nouveau point de fuite dans une abstraction "froide". Ce sera le design d'une hégémonie américaine. Mais la recherche de la "modernité vernaculaire" - celle héritée des Arts & Crafts - se prolonge quelque temps sur le vieux continent avant d'être absorbée par le "style international". C'est finalement dans cette parenthèse que se place le premier design européen, dans le "style Reconstruction"...

Ci-dessous, pages extraites du catalogue en ligne (calameo)