samedi 21 mai 2016

Mondineu 1950 // desserte " Bocado "

en situation dans le logement de l'UAM, au salon Arts Ménagers de février-mars 1954, revue Arts ménagers n°59, novembre 1954

Marie-Françoise Mondineu, née Vele, dépose le brevet de cette petite desserte roulante et pliante "Bocado", sous la référence FR1023477D, le 8 décembre 1950. Mme Mondineu produit ensuite quatre autres brevets, porte-bouteille, pieds de tables pliants, dispositifs de fixation et de pliage. Par la suite, c'est son mari, Rémy Mondineu, diplômé de l'ENSAD, qui signe les inventions afin de perfectionner le modèle. En 1958, il l'adapte à un cadre métallique, probablement pour lutter contre la concurrence de la Textable avec ses indestructibles plateaux suisses "Platex". Mais l'objet perd alors son charme, entrant brusquement dans l'esthétique des sixties. Quoiqu'il en soit, ce qui est remarquable à cette époque, c'est cette facilité à produire des idées et cette faculté à les transformer en réalité industrielle. Tout juste protégé par le premier brevet, délivré en décembre 1952, la desserte Bocado en bois est diffusée et aussitôt publiée dans une publicité du prestigieux décorateur Caminelle. Marie-Françoise et Rémy Mondineu disposent alors d'un important atelier de production qui va éditer cette petite table pendant une vingtaine d'années dans différents modèles, montants chêne ou acajou, plateaux en stratifié. Le moment de gloire arrive en 1954, lorsque la table est sélectionnée par l'UAM au Salon des arts ménagers. L'intérêt de l'invention est parfaitement décrit dans le texte du brevet : " On connaît déjà des tables (fig. 1) comportant deux plateaux mobiles, susceptibles de se ranger dans le même plan ou au contraire de se superposer, afin de réduire la largeur de l'ensemble pour passer dans les couloirs étroits et les portes. Le passage de l'une de ces positions à l'autre s'effectue par pivotement autour d'un axe. Un système de parallélogramme articulé assure la stabilité des plateaux, quelle que soit leur position. Malgré ce système de superposition des plateaux les tables de ce genre conservent un encombrement assez important qui ne peut être réduit pratiquement au-delà de la largeur de chaque plateau. La présente invention a notamment pour but d'éviter cet encombrement. Elle concerne, à cet effet, à titre de produit industriel nouveau, une table caractérisée par un cadre rigide sur lequel sont articulés un ou plusieurs panneaux susceptibles de se rabattre pour constituer des plans destinés à supporter des objets quelconques ou au contraire de se replier contre le cadre, la table étant alors réduite à un ensemble très plat facilement logeable et transportable ". Notons que les Ateliers Mondineu semblent être encore en activité, spécialisés dans l'encadrement d’œuvres d'art et installés dans le Marais (Ateliers Mondineu). Ci-dessous, des images du brevet, les premières publicités et deux annonces du Boncoin pour se procurer l'objet à petit prix !





publicités en mars 1954 et visible chez Caminelle en janvier 1953, dans Maison Française
apparition du modèle en stratifié jaune et noir, Maison française, janvier 1956

Annonce sur Le Bon Coin - table Bocado en chêne pour 80 euros...

Annonce sur Le Bon Coin - table Bocado en acajou-sipo pour 79 euros... Qui dit mieux ?