vendredi 2 janvier 2015

Auguste Perret // Reconstruction de Mulhouse


Merci à Sandrine et Hervé pour cette découverte : voici Le Havre ! Mais il y a vingt ans, avant la mode, bien avant la protection patrimoniale, avant même l'existence d'une charte paysagère... Nous sommes ici à Mulhouse, dans un quartier encore peu considéré par ses habitants bien qu'il soit en plein centre ville et dans l'une des architectures les plus élégantes du XXe siècle. Oui, c'est bien signé par Auguste Perret avec sa "marque" dans l'urbanisme, dans l'architecture ainsi que dans tous les détails de construction : son béton grésé, bouchardé, lavé avec ses gravillons en grès rose, en quartzite et en calcaire blanc ; ce sont aussi ses ferronneries, huisseries, corniches, claustras ; tout y est car, en 1950, il obtient un contrat de "conseiller technique pour la reconstruction de Mulhouse" (cf. cité de l'architecture) et d'ingénieur. Il influence donc très fortement les architectes chargés du "carrefour de Bâle", Pierre Lauga (ici sur archipostcard) et Daniel Girardet dans l'urbanisme, Henri Perrin et R. Schmitt dans les opérations. Tout y est superbe et surtout "dans son jus", sans le moindre ravalement ! Un bon support pour se sensibiliser à l'architecture du Mouvement moderne en n'ignorant surtout pas que Mulhouse a ses chances dans ce domaine puisqu'elle est située à une demi-heure du Vitra Design Museum et à peine plus de la Fondation Beyeler. Ci-dessous, une promenade avec une vingtaine de photographies suivant l'itinéraire recommandé : depuis la gare, passez devant le "bâtiment annulaire" heureusement déjà célèbre, remontez un peu la rue du Sauvage pour ensuite redescendre et filer à l'est du boulevard Clemenceau, finir par la rue Poincaré pour enfin revenir vers la gare en passant par la rue du Havre ! Tiens, un appartement à louer ? Non, vraiment, quand tout converge à ce point, il n'y a plus de coïncidence possible...

Thank you to Sandrine and Herve for this discovery: Here, Le Havre! But twenty years ago, before fashion, before the world heritage, even before the existence of a landscape protection charter ... We are here in Mulhouse, in an area still considered horrible by its inhabitants although this is one of the most elegant architecture of the twentieth century. Yes, this part of the city center is signed by Auguste Perret with his "brand" in urban planning, architecture and in all construction details: its concrete, bushhammered, washed gravel with pink sandstone, quartzite and white limestone; they are also its ironwork, door frames, cornices, trellises; everything is because, in 1950, Perret obtained a contract for "technical adviser for the reconstruction of Mulhouse" and engineer. He very strongly influences the architects in charge of the "crossroads of Basel," (see archipostcard blog) Pierre Lauga and Daniel Girardet in urban planning, Henri Perrin and R. Schmitt in operations. Everything is beautiful and especially "in its own juice", without any facelift! Good support to raise awareness of the Modern Movement in architecture especially not knowing that Mulhouse has a chance in this area since it is located a half hour from the Vitra Design Museum and just over the Beyeler Fondation. Below, a walk with a score of photographs along the recommended route: from the station, go to the "ring building" Fortunately already famous, go up the street a bit and then go down the Wild and spinning Eastern Boulevard Clemenceau, ending with the Poincaré Street to finally get back to the station through the streets of Le Havre! Here, an apartment for rent? No, really, when everything converges to this point, there is no possible coincidence ...