vendredi 21 février 2014

Charlotte Perriand // fin du litige

Mobilier d'une chambre d'étudiant à la Maison de la Tunisie de Charlotte Perriand, édité par les 'Ateliers Jean Prouvé', 1952-1953 


Admiratif du travail que Jacques Barsac mène aux côtés de Pernette Perriand, je ne peux m’empêcher d'informer les lecteurs de ce blog qu'un arrêt du 19 février 2014 de la Cour de Cassation marque la fin définitive du litige qui les opposaient à d'importantes sociétés, notamment des célèbres marchands d'arts. Pour moi, le choix est toujours évident entre ceux qui étudient leur histoire et ceux qui défendent de gros intérêts financiers mais, pour la justice, il a quand même fallu attendre plus de dix ans. Chacun sait les traumatismes qu'imposent ces procédures interminables. Pour éviter le post-trauma, il faut regarder du côté de la Lumière. Heureusement, ils en ont l'occasion puisque Jacques Barsac vient juste de publier le tome 1 du "Charlotte Perriand Complete Works" chez Scheidegger und Spiess et écrit en ce moment même le tome 2...

Admiring the work of Jacques Barsac with Pernette Perriand, I must inform readers of this blog a judgment dated of 19 February 2014, the Supreme Court marks the definitive end of the litigation that opposed them to major corporations, including arts dealers. For me, the choice is obvious between those who study history and those who defend the financial interests but, for french justice, it still took fifteen years ! Everyone knows the trauma imposed these lengthy procedures. To avoid post-trauma, we must look the Light. Fortunately, they have the opportunity Jacques Barsac just published first Volume of "Charlotte Perriand Complete Works" in Scheidegger und Spiess, and writing the second volume at this moment ...