samedi 17 septembre 2011

Habitat d'urgence // Le Havre (3/3)


"baraquement', fonds Julien Guillemard à la Bibliothèque municipale du Havre

Initialement prévue en début d'année, l'Atelier Perret va présenter l'exposition sur "l'architecture d'urgence" en 2012, s'appuyant sur les témoignages des habitants du Havre, sur le mobilier de l'Entr'aide et sur les maisons (baraques françaises, chalets suédois ou préfabriquées américaines) qui subsistent encore dans l'agglomération havraise... Cette exposition repose sur un premier travail mené en collaboration avec l'historienne Clotilde Redon. Voici un texte sur cette histoire à redécouvrir, au Havre, en France, et dans le monde entier... Ci-dessous, extrait du dossier de presse (cf. dossier Archives municipales).

The "Atelier Perret" present the exhibition "emergency architecture" in 2012, relying on the inhabitants of Le Havre testimony, on the furniture and Mutual Aid, on houses (french barracks , swedish chalets or US prefabricated houses) that remain in the town of Le Havre ... This exhibition is based on an initial study conducted in collaboration with the historian Clotilde Redon. Here is a text in this story to rediscover, in Le Havre, France, and worldwide ... The following excerpt from the press kit (see Municipal Archive folder).

vendredi 16 septembre 2011

Habitat d'urgence // Le Havre (2/3)

Baraquements le long du bassin du Commerce, carte postale photographie Fernez

Après la liste de quelques habitations ayant survécu (Habitat provisoire // Le Havre 1/3), voici leur histoire racontée par Bernard Esdrass-Gosse, un journaliste havrais qui s'est consacré à défendre la Reconstruction de la Ville par Auguste Perret. Médiateur de l'époque, il est connu pour ses cahiers où il recueille chaque détail de la destruction et de la réédification, une somme qu'il résume dans deux livres. Autant il s'enthousiasme pour Perret, autant il se désole du cafouillage concernant l'habitat provisoire ! Liste des remarques extraites d'Alors, les Havrais rebâtirent leur ville, tome 1, publié en 1951 par l'Entr'Aide...

After the list of a few houses that survived (1/4), here is their story told by Esdrass Bernard-Gosse, a journalist who has devoted himself to defend the Reconstruction of Le havre by Auguste Perret. Mediator, he is known for its notebooks in which he collects every detail of the destruction and rebuilding, he summed up in two books. Much enthusiasm for it Perret, as he laments the mess on temporary housing! List of notes taken from Alors les Havrais rebâtirent leur ville, Volume 1, published in 1951 by Entr'Aide ...

Stéphane Laurent // Olivier Morin


chaise individuelle de Van de Velde / chaise-type de Muthesius / et chaise pour s'asseoir d'un artisan
(caricature de Karl Arnold, 1914, via Simplissimus.info)

Suivant une certaine hypothèse, disons derridienne, on n’invente jamais rien… C'est la maxime "rien ne se perd, tout se transforme" que l’on peut pister ad nauseam jusqu’à Anaxagore et son νοῦς. De fait, la notion d’art utile puise dans un passé insondable et dispose d’un avenir infini. En Angleterre, Useful Arts et Utility Furniture correspondent surtout à deux moments : l’industrialisation et la Reconstruction. Concernant l’interprétation continentale, il faut lire l’ouvrage de Stéphane Laurent intitulé Art utile publié chez l’Harmattan. On en arrive à l’ornement, à une certaine tradition bourgeoise… Là, il faut sortir du continent, faire le lien avec la philosophie analytique en lisant olivier Morin.

Next a hypothesis, along the derridean way, we invent anything ... It is the maxim "nothing is lost, everything is transformed" that can track ad nauseam until Anaxagoras and νοῦς. In fact, the notion of art utile draw on unfathomable past and has an infinite future. In England, Useful Arts and Utility Furniture are mainly two points: industrialization and WW2. Concerning the Continental interpretation, read the Stéphane Laurent book entitled "Art utile" published by L'Harmattan. This leads to the ornament, to a certain bourgeoisie tradition ... There must be out of the continent, to link with analytic philosophy - by reading Olivier Morin.

jeudi 15 septembre 2011

Habitat d'urgence // Le Havre (1/3)


maison suédoise en bois via Aplemont-blogspot

Les quartiers en périphérie du centre reconstruit du Havre cachent de très nombreuses "constructions provisoires", des centaines d'habitations d'urgence réalisées entre 1945 et 1949, avant que le relogement définitif ne s'impose. Elles sont encore en place, souvent bricolées pour durer...En voici une quarantaine, pour mémoire, listées sur Google Maps dans un travail réalisé avec Clotilde Redon pour le service Ville d'art et d'histoire au Havre. La première baraque listée a déjà été totalement camouflée... Patrimoine unique au monde, en péril, en attente d'une exposition : une visite virtuelle par le biais d'un listing Google Maps...

Neighborhoods of the rebuilt center of Le Havre, hiding numerous "temporary houses", hundreds of homes urgently built between 1945 and 1950, before the permanent architecture. They are still in place, often cobbled together to last ... About forty are listed on Google Maps in a work done with Clotilde Redon for municipal at Le Havre. The first hut has been completely camouflaged ... Unique heritage, endangered, pending a show. Here's a virtual tour through a Google Maps listing ...

mercredi 14 septembre 2011

Meubles d'urgence // René Gabriel (1/2)

01

Le monde est une vaste brocante. Avant d'en lire l'histoire (meubles d'urgence // René Gabriel 2/2), écoutons l'aventure d'une récolte de bahuts d'urgence dessinés par René Gabriel : voici les souvenir jetés des sinistrés de 1944, quand des meubles repoussaient dans les plaines des villes rasées... Sachons-le, le bloggeur est un collectionneur, il se revendique du carnet de voyage et du journal intime tout en sachant qu’il comble un manque, accumule, ré-unit, re-colle. En quête d’apaisement, il collecte pour construire son miroir, celui dont le poli doit être aussi parfait qu’unique. Narcisse insatisfait car le reflet est inévitablement incomplet, inachevé, à la Corinne Vionnet. Amusons-nous au détriment des objets, de leurs imperfections, cette fois à la manière de Walter Benjamin cherchant l'objet en série ayant vécu. Voyons un vintage qui n’est ni propret ni coquet mais sauvage, comme les vendanges… 

Blogger is a collector, claiming the travel diary and the diary, knowing that it fills a missing, accumulates, re-united, re-glue. In search of peace, it collects to build a mirror, the one whose policy is to be as perfect unique. Narcisse dissatisfied because the reflection is inevitably incomplete, unfinished, like Corinne Vionnet. Let's play a little at the expense of objects, their imperfections. See a vintage that is neither tidy nor pretty but wild, as the harvest ... World become a flea market: story of a collection of chests emergency René Gabriel.