samedi 12 novembre 2011

Jacques Hauville // étagères murales


Si nous le voulons, nous pouvons faire abstraction du papier peint couleur prune : quoi qu'il en soit, regardons cet ensemble d'étagères murales en chêne clair et laiton poli de Jacques Hauville, une petite merveille de simplicité à goûter dans les détails et à ne pas confondre avec le Royal System Wall Unit Office de Poul Cadovius inventé à peu près au même moment mais sans le charme des matières et des finitions qui caractérise le style Reconstruction en France.

Let this set of wall shelves in light oak and polished brass by Jacques Hauville, a marvel of simplicity - taste in the details and not confused with the Royal Wall System Unit Office of Poul Cadovius invented a year earlier but without the charm of materials and finishes that characterize the style Reconstruction in France.


Relativement à ce que l'on souligne alors comme la solidité des produits anglais, l’efficacité artisanale des scandinaves ou la liberté formelle des italiens, le caractère propre au style Reconstruction en France (apparu autour de Marcel Gascoin) réside dans l’alliance entre une extrême simplicité des lignes et une rigueur sans faille dans la conception et les finitions. Les étagères murales de Jacques Hauville sont emblématiques, nous les regarderons surtout sous l'angle des finitions.

L’intérêt de cette période ne réside pas tant dans l’élimination des ornements que dans le soin apporté à ces finitions. Contrairement aux ornements, les finitions ne sont pas un « héritage » mais plutôt un apprentissage ; elles provoquent une expérience permanente qui nécessite tout autant de culture et de travail que la réalisation d'ornements mais permettent d’inventer librement, de découvrir les propriétés ignorées de la matière… Sur ce plan, l'art de Jacques Hauville consiste à affiner le contreplaqué. Il n'hésite pas à le tailler dans tous les sens puis à le polir pour atteindre la perfection d'une découpe jusqu’ici réservée au bois plein. Le reste de la conception consiste à alléger l’objet.

Elles sont crées vers 1952 (première publication repérée dans Meubles et décors en mars 1953), éditées par BEMA et ATHENA (l'un des éditeurs de René Gabriel), elles sont diffusées jusque dans les années 1960.




















publicité Jacques Hauville - BEMA, 1954